Bibliothèques idéales 2016

Malraux, un visionnaire ?


De l'actualité du discours d'Amiens

La Ville de Strasbourg dédie à André Malraux une série d'événements à l'occasion des 40 ans de sa disparition. Elle réserve, une place particulière à André Malraux, prix Goncourt dès 1933, dans le cadre des Bibliothèques idéales, et lui consacre d'autres événements, en octobre et en novembre.

Cet hommage à l'un des grands auteurs français contemporains, épris d'esthétique et d'aventure, se veut aussi un hommage à la beauté qu'il a célébrée et à l'écriture comme art. Celui pour qui « l'artiste doit transformer la signification du monde » incarne en effet la figure même de l'intellectuel engagé : communiste engagé auprès des Républicains dans la guerre d'Espagne, résistant durant la seconde guerre mondiale et enfin et surtout, premier ministre de la Culture de la Ve République. Sa relation passionnée avec l'Alsace était si forte, (après la création de la brigade indépendante Alsace-Lorraine) que Malraux se sentait chez lui ; l'Alsace « C'était son pays natal, celui qu'il s'était choisi », confiait Madeleine, son épouse.

Au programme :

  • Rencontre à la Médiathèque Malraux à l'occasion des 50 ans du fameux discours d'Amiens, en présence d'Alain Fontanel, Robert Grossmann, Stanislas Nordey, Sophie Doudet et Jérôme Serri, le 10 septembre à 15 h.
  • Lecture d'extraits d'œuvres d'André Malraux par la comédienne Anne Suarez, le 10 septembre, à 14 h 45, 17 h 15 et 19 h 45.
  • Accrochage de deux grands portraits à la Médiathèque Malraux. 
  • Projection en avant-première Malraux l'Alsacien, film de 52 minutes écrit par Robert Grossmann et réalisé par Chloé Hunzinger. Production Ere Production, avec la participation de France Télévisions avec le soutien du Centre National de la Cinématographie, de la Région Grand Est et de la Ville de Strasbourg, le jeudi 3 novembre, à 20 h au Cinéma UGC Cinécité.
  • Présentation de l'ouvrage de Robert Grossmann, Malraux tel que je l'ai connu en octobre 2016, à la librairie Kléber. 
  • Spectacle Le Crépuscule, première adaptation de l'essai d'André Malraux Les chênes qu'on abat… retraçant l'ultime rencontre entre son « incomparable témoin » et le Général de Gaulle peu avant sa mort. Pour relever le défi de l'interprétation, Philippe Girard et John Arnold, deux comédiens d'exception. Spectacle conçu par Lionel Courtot et l'Atelier du Premier Acte. Les 21 et 22 octobre, à 20 h, au Préo à Oberhausbergen. 

Entrée libre à toutes les rencontres, dans la limite des places disponibles. 

Publié le 01 septembre 2016

Twitter